fond jaune isover

Isolants

Type de produit
Sort by:
82 résultat(s)

Isoconfort 35 RevĂŞtu Kraft

Le rouleau de laine de référence à avoir en stock pour les combles aménagés. Il s'adapte à tous les types de charpentes !

Isolation des combles aménagés

IBR RevĂŞtu Kraft

Best seller – le rouleau de laine de verre de référence à avoir en stock

Isolation des combles perdus
Isolation des Plafonds et planchers intermédiaires

PAR PHONIC Pro

Le rouleau en laine de verre semi-rigide pour les cloisons séparatives et les chantiers intensifs de cloisons

Cloisons

Isolant : en construction ou en rénovation, nos conseils pour bien choisir

Élément clé de tout projet de réhabilitation ou de construction, une isolation thermique et acoustique performante vous permet non seulement de réaliser des économies d’énergie, mais aussi de gagner en confort tout en préservant l’environnement. Comment choisir votre isolant parmi les nombreux types d'isolants proposés sur le marché ? Quels critères prendre en compte ? Décryptage.

 

Qu'est-ce qu'un isolant ?

Pour bien comprendre la notion d’isolation, commençons par faire le point sur ce qu’est un isolant. Dans sa version thermique, il s’agit d’un matĂ©riau qui rĂ©duit les Ă©changes de chaleur entre l'intĂ©rieur et l'extĂ©rieur d'un bâtiment. Endossant le rĂ´le de barrière, l’isolant empĂŞche la chaleur de s’échapper ou de pĂ©nĂ©trer dans un bâti (maison, appartement, bureau…). Il permet par consĂ©quent de rĂ©duire la consommation d'Ă©nergie pour le chauffage et la climatisation tout en optimisant le niveau de confort de l’habitat. Une isolation thermique performante limite en outre les Ă©missions de gaz Ă  effet de serre. 
A noter : les isolants des gammes Isover possèdent généralement des propriétés thermo-acoustiques.
Dans sa version acoustique ou phonique, l’isolant remplit le rôle de barrière anti-bruit en réduisant ou en supprimant les nuisances sonores et ce, qu’elles proviennent d’une autre pièce, de la rue ou d’un bâtiment mitoyen.
Les matériaux isolants peuvent être mis en œuvre sur les murs, mais aussi sur les sols et les plafonds, ainsi que dans les combles et les toitures. Quel type d’isolant choisir ? Quel conditionnement privilégier ? On vous dit tout.

 

Comment choisir son isolant ? 

En isolation thermique ou phonique, les types d’isolants brillent par leur diversité. Nous avons listé les critères essentiels à prendre en compte afin de vous permettre de sélectionner le matériau le plus adapté à vos besoins.

 

Le type d’application

A chaque paroi son isolant ! Des travaux d’isolation thermique ou acoustique, menés sur les cloisons, sur les murs, dans les combles ou au sol, n’impliquent pas forcément les même contraintes (matériau, conditionnement, performance…). Le type d’application prévu pour l’isolant incarne donc le critère numéro un à prendre en compte au moment de choisir le matériau (laine de verre, laine de roche, fibre de bois…) et son conditionnement (panneau, rouleau, flocons…).
A vĂ©rifier lors de l’isolation de chaque ouvrage : 
•    L’adĂ©quation entre les caractĂ©ristiques de l’isolant thermique-phonique et le type de paroi ;
•    L’adĂ©quation entre les performances du produit et le niveau requis par les règles de l’art ou les rĂ©glementations. 
 

La performance thermique

Pour mettre en œuvre une isolation performante, il convient d’étudier la résistance thermique (R) du matériau utilisé. Cette résistance correspond à la capacité du matériau à limiter les échanges de chaleur. Plus la résistance thermique est haute, plus le matériau isolant est performant.
Cette rĂ©sistance thermique (R) se mesure en m² .K/W et varie selon deux critères prĂ©cis : 
•    L’épaisseur ; 
•    La conductivitĂ© thermique (ou lambda) du matĂ©riau isolant.
A noter : la conductivitĂ© thermique correspond Ă  la quantitĂ© de chaleur transfĂ©rĂ©e au travers de la surface de l’isolant, en un temps donnĂ© et avec une diffĂ©rence de tempĂ©rature entre ses 2 faces  (W/m.K).
Comment obtenir la résistance thermique d’un matériau ? En appliquant la formule R = e / λ. A titre d’exemple, un isolant de 300 mm d’épaisseur, ayant un lambda (λ) de 0,040 W/(m.K), présente une résistance thermique (R) égale à 7.5 m2.K/W.
À retenir : quoiqu’il en soit, il est nécessaire, pour chaque ouvrage, de s’assurer que les caractéristiques et les performances respectent le niveau exigé par les règles de l’art ou par les réglementations en vigueur.

 

Le coût d’une isolation thermique et/ou phonique

Le coût des isolants variant d’un type de matériau à un autre, il convient évidemment de l’analyser afin de vérifier la concordance entre votre budget isolation et le coût prévisionnel des travaux. Autres critères à considérer, la durabilité et la dimension écologique peuvent orienter votre choix définitif.
Retenez qu’à résistance égale, le prix des différents types d’isolants peut osciller de 1 à 6, la laine de verre représentant généralement le meilleur rapport qualité/prix. Le bon réflexe pour ne pas se tromper ? Vérifier la certification des performances affichées sur les produits afin de pouvoir les comparer de manière objective.
CĂ´tĂ© budget, une isolation performante incarne avant tout un investissement en ce sens qu’elle permet de rĂ©aliser des Ă©conomies d’énergie Ă  court terme. Toutefois, de nombreuses aides financières, comme MaPrimeRĂ©nov’ ou les Certificats d’économies d’énergie (CEE) permettent aux particuliers d’optimiser leurs travaux de construction ou de rĂ©novation. 
 

Quels sont les types d'isolants ?

Laine souple, semi-rigide ou panneaux… au-delĂ  de la nature des matĂ©riaux isolants, leurs caractĂ©ristiques de fabrication, mais aussi leurs performances et leur type de conditionnement les destine Ă  des applications spĂ©cifiques. 
Découvrez ci-après la liste des types d’isolants les plus couramment utilisés, ainsi que leurs usages courants et traditionnels :

 

Laines minérales

•    Laine de verre : c’est l’un des isolants les plus couramment utilisĂ©s. FabriquĂ©e Ă  partir de sable et de verre recyclĂ©, la laine de verre s’applique dans le cadre de l’isolation des combles, des plafonds, des murs et des cloisons. Sols et planchers : en application en sous-couche selon classement ; Elle est disponible en rouleaux, panneaux, rigides ou semi-rigides, ainsi qu’en flocons.
•    Laine de roche : fabriquĂ©e Ă  partir de roche volcanique fondue, la laine de roche, en panneaux semi-rigides, peut ĂŞtre exploitĂ©e pour des applications du bâtiment nĂ©cessitant une très haute rĂ©sistance mĂ©canique comme l’isolation en toiture par l’extĂ©rieur, en toiture sous Ă©tanchĂ©itĂ© ou sur les sols.

 

Laines végétales

•    Laine de coton : cette laine naturelle est fabriquĂ©e Ă  partir de fibres de coton recyclĂ©. En isolation, elle s’applique dans les combles, les plafonds, mais aussi sur les murs et les cloisons ;
•    Fibre de bois : cet isolant biosourcĂ© est fabriquĂ© Ă  partir de copeaux de bois et de rĂ©sine. Il s’utilise dans le cadre d’une isolation des combles, des plafonds, mais aussi des murs, des sols et des cloisons ;
•    Liège expansĂ© : ce matĂ©riau naturel permet une isolation phonique et thermique des murs, des sols et des toitures ;
•    Laine de chanvre : cet isolant biosourcĂ© est fabriquĂ© Ă  partir de fibres de chanvre. Il convient pour une isolation des combles, des plafonds, mais aussi sur les murs et les cloisons ;
•    Ouate de cellulose : fabriquĂ©e Ă  partir de papier recyclĂ©, cette laine Ă©cologique est souvent utilisĂ©e pour l'isolation des combles et des plafonds.

 

Polystyrène

•    Polystyrène expansĂ© (PSE) : cet isolant synthĂ©tique, particulièrement lĂ©ger, est principalement utilisĂ© pour l'isolation des murs, des cloisons et des sols ;
•    Polystyrène extrudĂ© (XPS) : plus dense et plus rigide que le polystyrène PSE, le polystyrène extrudĂ© convient Ă  une mise en Ĺ“uvre dans le cadre d’une isolation des cloisons et du sol.