La mise en œuvre d'un pare vapeur est-elle nécessaire pour l'isolation des murs d'une maison ancienne ?
Les parois de maisons anciennes ne possèdent généralement pas de coupure de capillarité à la base, aussi la mise en œuvre d'une membrane pare vapeur hygrorégulante du côté chauffé des parois est particulièrement intéressante pour limiter les transferts de vapeur d'eau dans les parois en hiver et permettre le séchage des murs vers l'ambiance intérieure en saison estivale. 

Dans la gamme Isover, la membrane recommandée pour ce type d'ouvrage est la membrane hygrorégulante Vario Xtra dont le Sd (résistance à la diffusion de vapeur d'eau) varie de 0.4 à 25 mètres. Parfaitement étanchée en périphérie, à la jonction avec les menuiseries, à la jonction entre les lés de membrane et en pourtour de gaines et conduits présents sur les parois, elle permet de corriger les défauts d'étanchéité à l'air des parois et ainsi de renforcer la performance énergétique du bien rénové. 

Nota bene : en rénovation, il est primordial de prévoir la mise en oeuvre d'un système de ventilation contrôlée pour la qualité de l'air intérieur. Sans ventilation contrôlée, les maisons anciennes ne peuvent supporter la production importante de vapeur d'eau en intérieur issue de notre mode de vie actuel (douches, lessive et séchage du linge en intérieur, cuisson, etc.) quelle que soit la nature de l'isolant mis en oeuvre dans ses parois. Il s'agit donc de prévenir l'excès d'humidité :
  • dans les parois, par la mise en oeuvre d'une membrane pare vapeur adaptée 
  • dans l'ambiance intérieure, par la mise en oeuvre d'un système de ventilation contrôlée 
afin d'éviter les désordres à terme (condensation, moisissures, etc.) qui nuisent à la qualité de l'air intérieur et au confort des occupants. 
Back to FAQ list