Peut-on ajouter un isolant sur une isolation existante sur les rampants d'un comble aménagé ?
Pour améliorer la performance thermique d'un comble aménagé, il est possible, après dépose du parement et de son ossature porteuse, de compléter un isolant existant posé entre chevrons. Pour pouvoir le conserver, il faut s'assurer au préalable qu'il calfeutre bien l'ensemble des rampants et plafond du comble aménagé, qu'il n'a pas subi de dégradation et que la lame d'air ventilée réglementaire pour la ventilation de la couverture a bien été conservée. Pour procéder à l'ajout d'une laine complémentaire, le revêtement kraft de l'isolant existant doit être préalablement lacéré à raison d'une dizaine de fentes de cutter/m2. On pose alors des suspentes de longueur adaptée à l'épaisseur de laine que l'on souhaite ajouter puis, conformément aux règles de l'art, on finalise l'isolation par la mise en oeuvre d'un pare vapeur indépendant et continu (Sd > 18 mètres ou membrane sous avis technique). Enfin, pour assurer l'étanchéité à l'air des parois, on met en oeuvre la membrane à l'aide des pièces de pose dédiées (mastic d'étanchéité à l'air en périphérie, adhésifs durables et adaptés à la jonction entre les lés de membrane et au pourtour des gaines et conduits traversant éventuellement la membrane). 

A noter : conserver l'isolant existant n'est pas toujours judicieux si la hauteur sous plafond du comble est faible. En effet, suivant l'année de mise en oeuvre de la 1ère isolation, le lambda du produit existant peut être élevé. Or, les laines d'aujourd'hui étant de plus faible lambda, elles sont plus performantes. Elles permettent d'obtenir à épaisseur égale de plus fortes résistances thermiques (R) ou à performance égale, de minimiser l'encombrement de l'isolation sous chevrons (ou fermettes). Les laines aux lambdas < 0,036 W/m.K permettent alors de mieux valoriser votre bien en optimisant l'espace habitable.
Back to FAQ list